Comment vendre n'importe quoi à n'importe qui

L'expérience de vente peut être un facteur de différenciation important. Apprenez à vendre à n'importe qui en quelques étapes simples.
Partagez-le :
Comment vendre n'importe quoi à n'importe qui

Le vendeur est le principal facteur de différenciation dans les achats aujourd'hui. Les produits et services étant de plus en plus banalisés, les acheteurs savent qu'ils peuvent obtenir une offre similaire d'une autre entreprise.


Mais ce qu'ils ne peuvent pas obtenir de n'importe quel fournisseur, c'est la même expérience de vente, qui est créée par le vendeur.


Cela signifie que les vendeurs ont un contrôle presque total sur leur propre destin. Au lieu d'attribuer leurs mauvais résultats à une gamme de produits médiocre, à un mauvais mois, au fait qu'ils soient obligés de travailler à distance ou à des clients potentiels peu intéressants, les représentants défaillants pourraient envisager d'analyser leurs processus et de réfléchir à des moyens de les rendre plus centrés sur l'acheteur et plus conviviaux.


Quel que soit votre secteur d'activité ou le type d'entreprises auxquelles vous vendez des produits, il existe quelques principes de vente. Ces règles peuvent vous aider à vendre davantage à n'importe qui et, dans cet article, nous les répartissons en deux catégories principales :

  • Comment vendre n'importe quoi
  • Comment le faire en ligne

Comment vendre n'importe quoi

  1. Parlez d'eux.
  2. Effectuez des recherches avant de les contacter.
  3. Établissez d'abord un rapport.
  4. Définissez votre acheteur.
  5. Contribuez d'abord, vendez ensuite.
  6. Posez des questions et écoutez.
  7. Soyez attentif aux particularités psychologiques.
  8. Abordez-les à leur niveau.
  9. Atteignez un sommet émotionnel.
  10. N'oubliez pas que vous vendez à une personne.

1. Parlez d'eux

Avez-vous un ami ou un membre de votre famille qui monopolise toutes les conversations ? Ce n'est probablement pas la personne avec laquelle vous préférez parler. Ajoutez un ton vantard et ils deviennent particulièrement intolérables.


Tout comme vous n'aimez pas écouter une connaissance égocentrique blablater, les acheteurs n'aiment pas écouter les vendeurs parler longuement de leur entreprise ou de leurs offres. Ce que vous percevez comme informatif et intéressant, les prospects le perçoivent comme désagréable et sans intérêt.


La règle cardinale de la vente est de toujours parler de votre acheteur. Tous les courriels que vous écrivez, les messages vocaux que vous laissez, les démonstrations que vous faites et les réunions auxquelles vous participez doivent être axés sur l'acheteur. Demandez-vous constamment : "Quelle est la pertinence pour ce prospect particulier ?" et personnalisez chaque interaction en conséquence.

2. Effectuez des recherches avant de les contacter

Si vous voulez que les acheteurs vous consacrent du temps et s'informent sur votre produit, vous devez d'abord prendre le temps de les connaître. À l'ère des médias sociaux, il n'y a aucune excuse pour appeler ou envoyer un courriel à un acheteur sans savoir ce qu'il fait et ce qui l'intéresse.


La recherche préalable à l'appel ne doit pas nécessairement prendre beaucoup de temps. En fonction de votre cycle de vente, cinq à dix minutes par prospect peuvent suffire.


Voici quelques endroits où vous pouvez rechercher des prospects avant d'essayer d'engager une conversation avec eux :

  • LinkedIn
  • Twitter (compte individuel du prospect et compte de l'entreprise)
  • Page de communiqués de presse de l'entreprise
  • Pages de communiqués de presse des concurrents
  • Blogs
  • États financiers de l'entreprise
  • Facebook
  • Google (prospect et entreprise)

3. Établissez d'abord un rapport

Si un client entrait dans un magasin de vente au détail, vous ne lui diriez pas immédiatement "Bonjour, voulez-vous acheter ce chemisier ?". Vous commenceriez probablement par lui demander "Comment allez-vous aujourd'hui ?", puis "Qu'est-ce qui vous amène aujourd'hui ?".


Vous pourriez ajouter des commentaires comme "J'adore le t-shirt que vous portez" ou des questions de clarification comme "Vous cherchez une robe de soirée. Puis-je demander quelle est l'occasion ?"


De même, lorsque vous faites de la prospection B2B auprès d'un prospect avec lequel vous n'avez jamais parlé auparavant, il est important de vous appuyer fortement sur l'élément de recherche que nous avons évoqué à l'étape deux.


Si vous remarquez que votre prospect vit à Lyon, faites une recherche rapide sur Google des nouveaux restaurants de la région et commencez par lui demander s'il y est allé et quel est son plat préféré. Vient-il du Mouthe? Commencez par lui demander comment est la neige cette saison et s'il est un skieur.


L'essentiel : Apprenez à connaître votre prospect avant de vous lancer dans ce que vous avez à offrir, pourquoi il devrait s'y intéresser et pourquoi vous êtes meilleur que vos concurrents.


Après tout, nous ne sommes que des êtres humains. Parlez à votre prospect comme à un être humain avant de lui parler comme à un vendeur.

4. Définissez votre acheteur

Cela peut sembler paradoxal, mais le secret pour vendre n'importe quoi à n'importe qui est de ne pas essayer de vendre n'importe quoi à n'importe qui.


Que vous travailliez dans la vente au détail, la vente de voitures ou le commerce interentreprises, vous aurez beaucoup plus de succès si vous connaissez les caractéristiques de vos acheteurs cibles et si vous qualifiez minutieusement chaque prospect par rapport à cette matrice. C'est ce qu'on appelle un profil d'acheteur idéal, et c'est comme avoir une arme secrète.


En trouvant le type spécifique de "personne" qui convient parfaitement à votre produit ou service, vous éviterez de perdre du temps avec des prospects inadaptés. Au lieu de cela, vous aurez plus de temps à consacrer aux acheteurs qui ont de bonnes chances de devenir des clients.

5. Contribuez d'abord, vendez ensuite

Si vous définissez correctement votre acheteur cible, vous passerez la majeure partie de votre journée à parler à des chefs d'entreprise qui ont des problèmes que votre produit ou service peut résoudre. Mais ce n'est pas parce que vous le savez qu'ils le savent.


Ne vous lancez pas tout de suite dans votre discours. Vous risqueriez d'irriter le prospect ou de le faire fuir. Proposez plutôt votre aide de la manière qui vous semble la plus utile. Vous ne savez pas où vous pouvez rendre service ? Demandez.


Vous pouvez peut-être envoyer une analyse des dernières caractéristiques de la voiture cible d'un acheteur ou lui envoyer un contenu qui répond à ses besoins. Vous pouvez peut-être mettre à profit votre expertise pour parler des tendances du secteur que l'acheteur ne connaît peut-être pas.


Astuce : enregistrez les modèles des questions les plus courantes que vous recevez de la part des acheteurs, afin de pouvoir les relancer rapidement avec un message pertinent.


Positionnez-vous comme un conseiller qui veut aider, plutôt que comme un vendeur qui a soif de vendre. Avec cette approche, vous trouverez un public plus réceptif lorsque vous parviendrez enfin à relier leur problème à votre offre. En bref : soyez toujours prêt à aider.

6. Posez des questions et écoutez

Même si vous avez fait des recherches approfondies sur votre prospect, il y aura toujours des lacunes dans vos connaissances, et vous ne serez pas en mesure d'aider l'acheteur à résoudre son problème si vous ne le comprenez pas parfaitement.


C'est pourquoi il est essentiel de poser des questions réfléchies au cours de vos conversations - et d'en poser beaucoup.


Voici quelques exemples :

  • Comment cela est-il arrivé ?
  • Quelles sont les caractéristiques les plus importantes pour vous ?
  • Est-ce que ça a toujours été comme ça ?
  • Comment ce produit doit-il vous faire sentir ?
  • Quel est l'impact de ce problème sur votre organisation/le personnel de vos clients ?
  • Que faites-vous actuellement pour résoudre ce problème ?
  • Dans un monde parfait, que voudriez-vous voir se produire avec ce problème ?
  • Pouvez-vous me donner un exemple ?

Soyez curieux. Il est bon d'avoir préparé une liste de questions comme point de départ, mais vous n'êtes pas obligé de vous y tenir si la conversation prend une tournure inattendue. Les gens aiment parler d'eux-mêmes et de leur situation. Votre intérêt et votre curiosité sincères les aideront à se rapprocher de vous.


Après avoir posé une question, gardez le silence et écoutez simplement. Écoutez vraiment ce que l'acheteur dit, et n'attendez pas seulement votre tour pour parler. Puis, une fois qu'il a terminé sa réflexion, communiquez-lui son message, demandez-lui de vérifier si vous l'avez bien compris et posez-lui une question pour obtenir des précisions supplémentaires.


Félicitations - vous venez de devenir un auditeur actif !


Non seulement l'écoute attentive vous aide à cerner le problème, mais elle permet également au prospect de se sentir bien. Et si vous êtes vraiment à l'écoute, il sera plus enclin à vous rendre la pareille lorsque vous aurez quelque chose à dire.

7. Soyez attentif aux particularités psychologiques

Nos cerveaux sont câblés pour répondre à certaines situations de manière spécifique. En étant conscient de ces astuces psychologiques, vous pourrez les exploiter à votre avantage.


Voici quelques-unes des bizarreries qui concernent les vendeurs :

  • L'effet d'ancrage : L'information que nous recevons en premier sert d'ancre par rapport à laquelle nous évaluons toutes les autres données.
  • Effet de déception : Une troisième option peut parfois aider les gens à choisir entre deux possibilités.
  • L'effet rime comme motif : Les déclarations rimées semblent plus vraies que celles qui ne le sont pas.
  • Aversion aux pertes : Nous réagissons plus fortement à la possibilité de perdre quelque chose que nous avons actuellement qu'à la possibilité de gagner quelque chose que nous n'avons pas.
  • Malédiction du savoir : Lorsqu'une personne qui en sait beaucoup sur un sujet donné est incapable de s'identifier à une personne qui ne le connaît pas aussi bien.
  • Biais de confirmation : Nous sommes plus enclins à accepter des informations qui vont dans le sens de nos croyances que des preuves contradictoires, aussi convaincantes soient-elles.

8. Abordez-les à leur niveau

C'est formidable lorsqu'un vendeur apporte sa personnalité unique à son processus de vente. Mais n'oubliez pas que vous devez également prêter attention à la personnalité de votre prospect et adapter votre approche en conséquence.


Nos caractéristiques personnelles ont un impact sur la manière dont nous aimons être vendus et sur les informations que nous privilégions.


Voici un bref aperçu des quatre principaux types de personnalité et de leurs préférences :

  • Assertif : Intéressé par les résultats et la rentabilité.
  • Amiable : Intéressé par les idées créatives et les visions d'ensemble.
  • Expressif : Intéressé par les gens et la façon dont les idées affectent les autres.
  • Analytique : Intéressé par les faits, les chiffres et les données.

Une fois que vous savez dans quelle catégorie se situe votre prospect, jouez sur ses préférences et personnalisez votre message et votre présentation en fonction de ce qui est le plus important pour lui.

9. Atteignez un sommet émotionnel

Il n'existe pas de décision purement rationnelle. Qu'on le veuille ou non, nos émotions influencent notre façon de traiter les informations et de prendre des décisions. Dans cette optique, les vendeurs qui font uniquement appel à la logique de leurs acheteurs se rendent un mauvais service.


Chaque message, présentation et réunion de vente doit s'adresser aux émotions du prospect ainsi qu'à son esprit rationnel. Les émotions suivantes ont un impact sur la prise de décision :

  • L'avidité
  • La peur
  • L'altruisme
  • L'envie
  • La fierté
  • La honte

Certains de ces sentiments sont désagréables et vous ne voulez pas que les acheteurs les associent à vous ou à votre entreprise. Veillez donc à utiliser une touche légère lorsque vous faites des appels émotionnels.


En outre, n'essayez pas de faire ressortir tous ces sentiments - choisissez-en un ou deux qui résonneront et mélangez-les subtilement.

10. N'oubliez pas que vous vendez à une personne

Lorsque vous envoyez d'innombrables e-mails de prospection tous les jours, il est facile d'oublier que les prospects sont des personnes. Mais ils le sont, et ils veulent être traités comme tels.


Servez-vous de vous-même comme d'un test décisif : aimeriez-vous recevoir cet e-mail ? Apprécieriez-vous ce message vocal ? Si ce n'est pas le cas, il y a de fortes chances que votre acheteur ne le soit pas non plus.


Il est important d'être professionnel dans la vente, mais il est également important d'être personnel. Les acheteurs ont une vie en dehors du travail, et des choses qui les passionnent et qui n'ont rien à voir avec leur travail.


Établissez une véritable relation avec vos prospects en laissant la conversation dériver sur le plan personnel de temps en temps. Il n'est pas nécessaire - et cela ne devrait pas être le cas - de ne parler que de travail en permanence.

Comment vendre n'importe quoi en ligne

  1. Fournissez beaucoup de détails.
  2. Communiquez la valeur du produit.
  3. Créez une liste d'adresses électroniques.
  4. Utilisez un logiciel pour créer un tunnel de vente
  5. Personnalisez autant de points de contact numériques que vous le pouvez.
  6. Créez un sentiment d'urgence.
  7. Tenez compte du stade où se trouve chaque prospect dans son parcours d'achat.
  8. Utilisez le système d'évaluation des prospects afin de vous concentrer sur les prospects en ligne à forte valeur ajoutée.

1. Fournissez beaucoup de détails

Lorsque vous vendez en ligne, il est essentiel de fournir des informations détaillées sur le produit que vous vendez, que ce soit dans la création d'un tunnel de vente ou lors de la diffusion de vos e-mails.


Quelles sont les dimensions du produit ? Est-il disponible en différentes couleurs et tailles ? Incluez des détails spécifiques pour que les prospects sachent exactement ce qu'ils achètent chez vous.

2. Communiquez la valeur du produit

Les consommateurs en ligne disposent d'une quantité illimitée d'informations, ce qui leur permet de comparer facilement les produits de vos concurrents. Cela signifie que vous devez être aussi communicatif que possible lorsqu'il s'agit d'établir que votre produit ou service est le bon choix.


Quelle valeur votre produit apporte-t-il au consommateur ? Et qu'est-ce qui le différencie de ses concurrents ? Assurez-vous que le produit que vous proposez et son prix conviennent parfaitement au marché auquel vous vous adressez. Lorsque les prospects comprennent la valeur de votre produit, ils savent qu'ils reçoivent un retour positif pour leur argent durement gagné.

3. Créez une liste d'adresses électroniques

Comment allez-vous communiquer les offres futures et les nouveaux produits à vos clients actuels ou potentiels ? C'est là qu'une liste d'adresses électroniques peut s'avérer utile.


Incluez un bouton d'abonnement à la messagerie ou utilisez un générateur de formulaire gratuit pour permettre aux visiteurs de s'inscrire directement à votre liste de diffusion. Au fur et à mesure que les visiteurs convertissent vos offres et partagent vos e-mails avec leurs amis, leur famille et leurs collègues, votre liste d'e-mails s'agrandit. Et le nombre de ventes suivra probablement.

4. Utilisez un logiciel pour créer un tunnel de vente

Un tunnel de vente est un processus de vente dont le but est d'amener sa cible vers un objectif prédéfini. Grâce à cette stratégie marketing, on va convertir un visiteur en prospect puis en client.


Aujourd'hui, dans l'e-commerce, les tunnels de vente sont la technique la plus efficace pour convertir votre cible en client. Tous les CMS de boutiques en ligne permettent de créer des tunnels de vente, puisqu'il est possible de le faire manuellement.


Certains outils sont ajoutés à ces CMS et facilitent grandement la tâche de l'e-commerçant car ils permettent d'automatiser le processus.


Parmi ces outils, ClickFunnels est aujourd'hui le plus populaire et le plus puissant. Il s'agit d'un logiciel pour créer un tunnel de vente. Avec cette version automatisée de l'acquisition de prospects, le cybermarchand peut se concentrer sur ses produits, développer d'autres offres, fidéliser ses clients ou chercher un autre public.

5. Personnalisez autant de points de contact numériques que vous le pouvez

N'oubliez pas : même si vous vendez en ligne, vous vendez à une personne. Assurez-vous que votre site Web, vos pages de renvoi, vos formulaires, vos courriels et vos boutons d'appel à l'action sont adaptés au public que vous essayez d'atteindre. En maintenant un aspect humain dans vos communications, vous augmentez la probabilité que les prospects s'engagent avec vous et votre produit.


Une fois qu'un visiteur du site Web s'est inscrit sur l'une de vos pages de renvoi, vous pouvez même utiliser les données que vous avez recueillies à son sujet pour une personnalisation encore plus poussée, par exemple en incluant son nom dans la ligne d'objet d'un courriel (même si vous comptez sur l'automatisation pour les envoyer).

6. Créez un sentiment d'urgence

Une fois que vous avez communiqué la valeur de votre produit, comment encourager le prospect à acheter ? Sans un appel de vente ou une conversation avec le prospect, il peut être difficile de lui faire comprendre pourquoi il devrait acheter maintenant.


S'il ne se convertit pas la première fois, il peut être difficile de l'inciter à le faire plus tard. Pensez à l'adage "loin des yeux, loin du cœur".


Pour lutter contre ce phénomène, essayez de proposer une offre ou une réduction limitée dans le temps. Par exemple :

  • Edition limitée [nom du produit] disponible jusqu'à épuisement des stocks.
  • 30% de réduction, uniquement ce week-end.
  • Dernier jour ! Achetez [nom du produit] et recevez un cadeau gratuit.

7. Tenez compte du stade où se trouve chaque prospect dans son parcours d'achat

Tous les visiteurs d'un site Web n'ont pas (encore) l'intention d'acheter. Certains viendront sur votre site pour le parcourir, et d'autres recherchent simplement des informations.


La dernière chose à faire est d'imposer une conversation commerciale à quelqu'un qui n'est pas prêt. En particulier pour les produits et services dont le cycle de vente est long, il est préférable de les " entretenir " tout au long de leur parcours d'achat, tout en restant à leur écoute.


Cela dit, abordez chaque prospect d'une manière adaptée à son parcours d'achat individuel. Vous pouvez obtenir de bons indicateurs à partir de leur comportement sur le site Web.


Par exemple, s'ils téléchargent un ebook informatif, ils sont peut-être encore en phase de "collecte d'informations" et ne sont pas prêts à parler aux fournisseurs. En revanche, une personne qui visite une page de tarification et remplit un formulaire de contact devrait être contactée par un vendeur dès que possible.

8. Utilisez le système d'évaluation des prospects pour vous concentrer sur les prospects de grande valeur

Le conseil ci-dessus semble représenter beaucoup de travail si vous avez un volume élevé de prospects provenant de votre site Web. La bonne nouvelle, c'est qu'il existe un moyen de le mettre en œuvre à grande échelle grâce au système de notation des prospects.


L'évaluation des prospects consiste à attribuer à ces derniers des valeurs qui indiquent la probabilité qu'ils se transforment en une véritable opportunité de vente et qu'ils soient conclus.


Si vous avez déjà décrit des pistes comme étant froides, tièdes ou chaudes, vous avez fait de l'évaluation de prospects à un niveau rudimentaire.


Cependant, la différence entre cette méthode et la notation prédictive des prospects est l'utilisation de l'automatisation pour effectuer cette opération sur l'ensemble de votre base de données de contacts et en utilisant des milliers de points de données.


En fin de compte, vous finissez par servir les meilleurs prospects à votre équipe de vente sans conjectures ni tâches administratives trop longues.


Si les conseils de vente ci-dessus peuvent être appliqués à tout, vous devrez adapter votre approche selon que vous vendez un produit ou un service.

Comment vendre un produit

Les produits offrent souvent des solutions concrètes au problème d'un client. Bien qu'ils aient l'avantage d'un objet tangible à présenter, la vente d'un produit ne doit pas être considérée comme facile. Les clients doivent être convaincus de l'intérêt d'acheter votre produit plutôt que celui d'un autre.

1. Concentrez-vous sur les besoins de votre client

Comme indiqué précédemment, vous devez vous concentrer sur les points sensibles du client et, à partir de là, vous pouvez expliquer comment votre produit peut résoudre son problème. Les besoins du client doivent toujours être votre étoile polaire.

2. Mettez en avant les caractéristiques attrayantes ou exclusives du produit

Les produits offrent généralement aux clients quelque chose de tangible (sauf s'il s'agit d'un logiciel) qu'ils peuvent voir et toucher. Ils donnent également l'occasion aux clients de les comparer à d'autres produits similaires.


Concentrez-vous sur les caractéristiques qui différencient votre produit des autres. Certaines de ces caractéristiques améliorent-elles les performances du produit ? Si c'est le cas, mettez-le en évidence et faites-en part à vos prospects. Expliquez pourquoi les caractéristiques de votre produit constituent une amélioration par rapport à la concurrence et peuvent fournir de meilleurs résultats à vos clients.

3. Utilisez les démonstrations à votre avantage

L'un des avantages de la vente d'un produit est qu'il est plus facile de montrer aux clients potentiels comment il fonctionne. Faire une démonstration ou demander au client de l'essayer lui-même est un excellent moyen d'illustrer la valeur du produit.


Les clients n'auront pas à deviner comment ils utiliseront le produit ou ce qu'il fait réellement. Ils peuvent le voir en action.


Utilisez votre démonstration pour mettre en évidence la valeur du produit en temps réel, et expliquez les avantages à vos clients potentiels. La plupart des gens qui achètent une nouvelle voiture veulent d'abord l'essayer avant de prendre une décision.


Les personnes qui achètent un logiciel veulent voir l'interface et interagir avec elle avant de s'engager à l'acheter. Les démonstrations sont l'endroit où vous pouvez vraiment faire briller votre produit.

Comment vendre un service

Alors que la vente d'un produit peut sembler plus transactionnelle, avec souvent un achat unique, la vente d'un service exige plus de nuances. Sans produit tangible, vous devrez convaincre vos clients potentiels que votre service améliorera leur vie ou leur activité.

1. Concentrez-vous sur l'établissement de relations plutôt que sur la vente

Cela peut sembler contre-intuitif, mais il est important de développer une relation avec vos clients potentiels. Il y a de fortes chances que les gens n'achètent pas dès que vous les rencontrez ou qu'ils visitent votre site Web pour la première fois.


Vous ne devez donc pas aborder la question comme si vous faisiez un discours et que vous aviez terminé. Réfléchissez plutôt à la manière dont vous pouvez établir une connexion à long terme avec le client pour qu'il achète votre service.


Vous devrez poser des questions pour obtenir plus d'informations sur leurs besoins et leurs souhaits. À partir de là, vous pourrez commencer à établir des liens entre les attributs de votre service qui pourraient être les plus bénéfiques pour leurs problèmes spécifiques. Les clients doivent penser que vous avez leurs meilleurs intérêts à l'esprit avant d'acheter.

2. Exploitez les témoignages des clients pour renforcer la confiance

Lorsque les clients achètent un service, ils le font sur la base du succès potentiel qu'ils peuvent avoir en l'utilisant. Il n'y a pas de produit tangible auquel ils peuvent se référer.


Donc, si vous avez des clients existants qui sont satisfaits de votre service, demandez-leur de vous offrir un témoignage. Les témoignages peuvent vous aider à gagner la confiance de vos clients potentiels, surtout s'il s'agit d'une marque connue qui parle des avantages de l'utilisation de votre service.


Grâce aux témoignages, les acheteurs potentiels peuvent se reconnaître dans vos clients satisfaits. Ils peuvent chercher à savoir si leur organisation a un modèle d'entreprise similaire et mieux comprendre comment votre service pourrait fonctionner pour eux.


Les témoignages contribuent à renforcer la confiance des clients en faisant de votre entreprise une autorité ou un expert dans le domaine, et les persuadent de vous choisir plutôt que d'autres fournisseurs de services.

3. Soulignez les avantages de votre service

Vous pouvez parler de la qualité de votre service, mais si vous n'expliquez pas pourquoi les clients devraient l'acheter, vous perdez votre temps.


Une fois que vous avez établi une relation avec les clients potentiels et que vous avez déterminé leurs points sensibles, expliquez comment l'utilisation de votre service résoudra leurs problèmes et éliminera les obstacles. Y a-t-il des processus que votre service peut simplifier ?


L'utilisation de votre service leur fera-t-elle gagner de l'argent ou du temps ? Si c'est le cas, faites-le savoir et expliquez en détail comment.


Le succès de la vente d'un service dépendra en grande partie de votre capacité à communiquer sa valeur aux clients potentiels. Vous devrez les aider à visualiser comment votre service améliorera leur vie ou leur activité.

Tout le monde peut apprendre à vendre ?

Bien sûr. Il suffit d'avoir le bon état d'esprit et d'être prêt à s'entraîner et à travailler sur son approche jusqu'à ce qu'elle soit parfaite.


Ceux qui comprennent que la vente peut être un processus continu qui ne s'arrête jamais, alors vous allez réussir à atteindre le sommet. Une fois que vous aurez vu la vente comme un processus plutôt que comme une transaction, vous vous mettrez sur la voie du succès.

Comment devenir bon vendeur ?

La capacité à vendre quoi que ce soit se résume à la connaissance de votre acheteur et des méthodologies de vente essentielles pour l'atteindre.


La capacité à vendre quoi que ce soit en ligne se résume également à cela... tout en utilisant des canaux et des technologies différents pour y parvenir. Vous pouvez être très efficace dans chaque cas en élaborant une stratégie de vente qui guide les tactiques dans lesquelles votre équipe s'investit.


Partagez-le :

Entrepreneur

0 commentaires: