Comment gagner de l'argent en louant des outils et des équipements ?

Vous cherchez à ajouter une activité secondaire à votre business ? Envisagez de louer des outils et des équipements ! Voici comment commencer.
Partagez-le :

Comment gagner de l'argent en louant des outils et des équipements

Si vous cherchez à ajouter une activité complémentaire à votre activité immobilière, envisagez de louer des outils et du matériel aux bricoleurs.


Si vous vous êtes déjà attaqué à votre propre rénovation ou réparation, vous avez probablement loué du matériel pour faire le travail. Leroymerlin est le magasin de référence pour les propriétaires, mais ils sont loin d'être idéaux.


Le service n'est pas excellent, et les produits ne sont pas toujours dans le meilleur état. Vous pourriez offrir un meilleur service et des outils de meilleure qualité à vos clients.


Comme pour la plupart de nos activités annexes, l'idée de base est simple. Vous mettez à la disposition des propriétaires des outils et des équipements dont ils ont souvent besoin pour les louer à l'heure, à la journée ou à la semaine.


Le propriétaire vous paie pour louer vos outils et vous les rend une fois son projet terminé. Vous transformez l'achat unique d'un outil en un revenu récurrent.

5 étapes pour rendre votre source du revenu de location d'outils productive

Pour que votre nouveau flux de revenus de location d'outils soit fructueux, il y a 5 éléments clés à garder à l'esprit.

1. Protégez-vous

La location d'outils s'accompagne d'une plus grande responsabilité que la plupart des activités annexes que nous avons proposées. Les outils peuvent être dangereux lorsqu'ils sont mal utilisés, et beaucoup de gens font beaucoup de choses stupides avec des outils.


Vous voulez vous assurer que vous ne pouvez pas être tenu responsable des dommages ou des blessures subies par les clients qui utilisent vos outils.


La première étape pour vous assurer que votre source de revenus de location d'outils est productive est donc de vous protéger.


Et cela commence par la création de votre nouvelle société de location d'outils.

Envisager la création d'une SARL

Envisagez de constituer votre nouvelle entreprise sous la forme d'une SARL (société à responsabilité limitée). Comme son nom l'indique, cela limite votre responsabilité.


Si vous deviez subir un événement destructeur pour votre entreprise (comme un procès ou une faillite), votre entreprise pourrait être liquidée et perdue, mais personne ne pourrait s'en prendre à vos biens personnels (maison, épargne ou comptes de placement).


Sans la constitution d'une SARL, il n'y a aucune différence entre vos actifs personnels et ceux de votre entreprise. Tout peut être liquidé si les actifs de votre entreprise ne suffisent pas à couvrir vos obligations financières.

Obtenez les autorisations et les assurances nécessaires

Votre pays peut exiger des permis spéciaux pour une entreprise de location de matériel. Assurez-vous donc de faire une petite recherche sur les licences et permis requis dans votre pays.


Et assurez-vous d'être correctement assuré. Contactez votre fournisseur d'assurance pour voir si vous avez besoin d'une couverture supplémentaire ou d'une police additionnelle pour votre nouvelle entreprise de location d'outils.

Demandez à un avocat de revoir votre contrat de location

Bien sûr, une grande partie de votre protection consiste à avoir un contrat de location bien rédigé qui limite votre responsabilité. Expliquez dans votre contrat de location que vous n'acceptez aucune responsabilité pour tout préjudice, dommage ou blessure subis pendant que le locataire utilise vos outils.


Votre contrat de location doit également comporter une politique de dépôt claire. Si vos outils sont endommagés, perdus ou détruits alors qu'ils sont en possession de l'un de vos clients, vous perdrez tous les revenus possibles des locations futures de cet outil.


Vous devez exiger un dépôt initial pour couvrir la valeur actuelle de l'outil au cas où le client ne le rendrait pas en état de marche.


Et n'oubliez pas de demander à un avocat d'examiner votre contrat pour en confirmer la validité et tenter de combler les lacunes éventuelles.

Inspectez et entretenez correctement vos outils

Un contrat serré ne vous aidera pas si un outil fonctionne mal en raison d'un entretien inadéquat. En fait, si un outil mal entretenu blesse votre client ou endommage ses biens, vous serez toujours responsable des dommages malgré la clause de responsabilité limitée de votre contrat.


Par conséquent, inspectez toujours vos outils avant de les louer et lorsqu'ils vous sont rendus. Et effectuez un entretien préventif si nécessaire pour assurer le bon fonctionnement de vos outils (et de votre entreprise !).

2. Planifiez stratégiquement votre gamme de produits

Ces plans de protection contre le pire des scénarios étant couverts, nous pouvons passer aux aspects plus amusants de la réussite de votre entreprise de location d'outils. Comme la planification de votre gamme de produits.


Commencez par ce que vous avez. Quels sont les outils et équipements que vous possédez déjà et qui sont en assez bon état pour être loués ?


Puis passez aux projets d'entretien, de réparation et de rénovation les plus courants chez les propriétaires. De quels outils les propriétaires auront-ils besoin pour mener à bien leurs projets ? Et lesquels de ces outils ne vaudraient peut-être pas la peine d'être achetés ?


Voici une liste pour vous aider à démarrer :

  • Perceuses électriques
  • Laveuses électriques
  • Diverses scies électriques
  • Nettoyeurs de tuyaux (serpents)
  • Échelles
  • Tampons à plancher
  • Aspirateurs d'atelier humides/secs
  • Désherbeuses
  • Marteaux piqueurs
  • Compresseurs d'air
  • Chariots à main
  • Bétonnières
  • Meuleuses
  • Ponceuses
  • Générateurs
  • Pompes à eau
  • Déshumidificateurs
  • Tarières

Vous n'avez certainement pas besoin de tout transporter, surtout au début. Vous savez ce dont les propriétaires de votre région ont le plus souvent besoin. Commencez par là.

3. Fixez le bon prix pour vos locations

Faites un petit tour chez Leroymerlin pour voir ce qu'ils facturent pour la location d'outils.


Vous n'avez pas besoin de casser leurs prix, car vous serez en mesure de rivaliser sur le service et l'état des outils. Mais le fait d'évaluer vos concurrents vous donnera une idée des tarifs que les clients sont prêts à payer. Vous pouvez également voir combien vos concurrents exigent pour la caution sur chaque outil.

4. Faites la promotion de votre entreprise de location

Tout d'abord, mettez votre entreprise en ligne. La nouvelle génération de propriétaires s'attend à voir un site Web avant de prendre une quelconque décision. Créez donc un site pour votre entreprise de location d'outils.


Il n'y a pas besoin d'être fantaisiste. Contentez-vous de photos des outils, d'informations sur les prix de location et d'un moyen de vous contacter. Une page d'entreprise sur Facebook contribuera également à légitimer votre nouvelle activité et vous donnera un moyen de commencer à faire votre promotion en ligne.


Assurez-vous ensuite que tous vos clients savent que vous proposez la location d'outils. S'ils décident de s'attaquer à un projet de rénovation, vous voulez qu'ils pensent à vous pour la location d'outils avant de penser à Leroymerlin.


Enfin, commencez à élargir votre champ d'action. Faites la promotion de votre activité de location dans vos articles de blog. Vous devez absolument bloguer de toute façon pour améliorer votre classement dans Google, attirer des prospects et gagner un petit revenu d'appoint.


Ainsi, chaque fois que vous écrivez sur l'entretien de la maison ou les rénovations à faire soi-même, incluez un lien vers votre page de location.


Vous pouvez également utiliser les publicités Facebook pour cibler les habitants qui ont récemment acheté une maison.


Si vous voulez que votre promotion se démarque, proposez la livraison gratuite des outils sur le chantier dans un ou deux codes postaux donnés. Vous passez déjà tellement de temps à conduire votre marché, qu'il ne sera probablement pas très gênant de livrer l'outil lorsque vous serez dans ce quartier.

5. Réinvestissez dans l'entreprise

La dernière clé pour faire de votre location d'outils un succès est de mettre de côté un pourcentage de vos bénéfices qui sera utilisé pour élargir votre sélection de produits.


Au fur et à mesure que votre activité se développe, vous constaterez peut-être que les clients vous demandent régulièrement un certain outil. Ajoutez-le à votre inventaire. Ou stockez plusieurs exemplaires d'un même outil si vous constatez qu'il est très demandé.

Comment commencer à louer des outils

La meilleure façon de commencer à gagner de l'argent en louant des outils et des équipements est de s'assurer que c'est financièrement réalisable sur votre marché local.


Renseignez-vous sur les licences et permis requis, en prêtant attention à ce qu'ils vous coûteront. Et contactez votre fournisseur d'assurance pour vous renseigner sur la couverture supplémentaire nécessaire et son coût. Et calculez combien d'outils vous devriez acheter (en plus de ceux que vous possédez déjà) pour avoir une bonne sélection de départ.


De plus, vérifiez les concurrents locaux que vous rencontrerez pour vous assurer que vous pouvez être compétitif.


En supposant que les coûts de démarrage sont dans une fourchette que vous pouvez vous permettre et que vous êtes sûr de pouvoir les récupérer compte tenu de la demande et de la concurrence locales, démarrez votre activité en lançant une présence en ligne.


Avec votre entreprise de location d'outils en ligne, vous pouvez commencer à attirer du trafic sur votre site grâce aux méthodes promotionnelles décrites ci-dessus.

Obtenez une petite victoire

Les grandes victoires sont rendues possibles par de petites victoires. Avant de passer au reste de votre journée, remportez une petite victoire !


Votre petit défi consiste à rechercher les permis et licences dont vous auriez besoin pour commencer à gagner de l'argent en louant des outils et du matériel. Cela vous aidera à décider si cette source de revenus vaut la peine d'être exploitée.


Bonne chance à vous et à votre entreprise.


Partagez-le :

Entrepreneur

0 commentaires: