Les actions et les obligations : Quelle est la différence

Quelle est la différence entre les actions et les obligations ? Si vous venez d'apprendre à investir, cela peut être déroutant. Voici une explication
Partagez-le :

Les actions et les obligations : Quelle est la différence

    Si vous voulez vous constituer un patrimoine, surtout à long terme, investir en bourse est une nécessité.

    Mais pourquoi ? Ne pourriez-vous pas investir dans l'immobilier, dans les métaux précieux comme l'argent et l'or, ou même dans un investissement nouveau genre comme les crypto-monnaies pour atteindre vos objectifs financiers ? Si vous le pouviez, vous passeriez à côté de l'un des plus grands (sinon le meilleur) créateurs de richesse de tous les temps.

    Si vous n'avez jamais investi sur le marché boursier, vous n'avez probablement aucune idée de par où commencer. Peut-être même ignorez-vous ce qu'est réellement un investissement. L'une des questions les plus courantes des débutants est : "Dans quoi dois-je investir ?"

    Deux des types d'investissement les plus courants sont les actions et les obligations. Cet article explique ce que sont les actions et les obligations, les différences entre elles, les avantages de les détenir dans un portefeuille et les endroits où vous pouvez les acheter.

    Mais avant d'entrer dans le détail des actions et des obligations, je crois qu'il serait judicieux de montrer pourquoi le marché boursier est un si grand bâtisseur de richesse.

    1. Pourquoi le marché boursier permet-il d'accumuler des fortunes

    Le marché boursier aide les gens à se constituer un patrimoine grâce au pouvoir de la capitalisation. La plupart des gens, investisseurs ou non, connaissent ce terme. En termes simples, la capitalisation est la multiplication de la croissance antérieure. Lorsque vous gagnez 20 euros sur un compte d'épargne, par exemple, ces 20 euros de gains augmentent (ou "se composent") à l'avenir. C'est un cycle vertueux !

    Si vous n'avez pas vu comment la capitalisation affecte la richesse à long terme, vous ne comprenez peut-être pas pourquoi il est si nécessaire d'investir en bourse.

    Voici un exemple :

    Disons que nous avons deux personnes différentes, les épargnants A et B. Tous deux ont 35 ans, disposent de 10 000 euros à investir et prévoient de prendre leur retraite à 65 ans.

    L'épargnant A souhaite investir sur le marché boursier, il décide donc d'investir dans un portefeuille composé d'actions et d'obligations dont le rendement moyen est de 6,8 % par an.

    L'épargnant B ne s'intéresse pas au marché boursier. En fait, il en a plutôt peur. Il décide donc de placer son argent sur un compte d'épargne à haut rendement rapportant 1,8 % par an.

    Voyons quelle différence cela fait :

    Economiseur A : 20 400 Euros

    Épargnant B : 5 400 Euros

    La capitalisation fait une sacrée différence !

    L'épargnant A a multiplié son investissement par plus de sept ! L'épargnant B, quant à lui, n'a même pas doublé son investissement. Imaginez maintenant que vous ajoutez chaque année davantage à votre pile et vous comprendrez que l'investissement régulier en bourse fait une énorme différence par rapport à l'investissement sur un compte d'épargne - ou, pire encore, à l'absence d'investissement.

    2. Que signifie les actions ?

    L'achat d'actions revient à acquérir une très petite part de propriété dans une entreprise.

    Lorsqu'une entreprise émet des actions publiques pour la première fois, elle décide du nombre d'actions à émettre. Celles-ci sont appelées actions. Par exemple, une société peut émettre 100 000 actions que les investisseurs peuvent acheter. Chaque action est considérée comme une fraction de la propriété de l'entreprise.

    Lorsque vous achetez une de ces actions, vous détenez une part tangible de l'entreprise. C'est ce qu'on appelle communément le capital social. En tant qu'actionnaire, vous bénéficiez d'avantages tels que le droit de vote au sein de la société, ainsi qu'un droit sur les bénéfices et les actifs de la société.

    Toutefois, le plus grand avantage est de voir la valeur de vos actions augmenter au fil du temps et de participer aux bénéfices de l'entreprise. Les deux principales façons dont les actions créent de la richesse sont l'appréciation du capital et les dividendes.

    On parle d'appréciation du capital lorsque le prix d'une action vaut plus que lorsque vous l'avez achetée. Par exemple, si vous achetez une action d'Apple à 150 euros et que vous la revendez ensuite à 300 euros, il s'agit d'une plus-value de 150 euros. C'est la principale façon dont les actions contribuent à la constitution d'un patrimoine. Les actions affichent généralement une croissance moyenne de 6,8 % par an. (Mais, il est important de noter que la moyenne n'est pas la normale. Et certaines années, les actions perdent de l'argent).

    Les dividendes sont des sommes versées aux actionnaires, souvent tous les trimestres, en échange de leur participation dans l'entreprise. (Toutes les sociétés ne versent pas de dividendes.) Les dividendes sont versés pour chaque action que vous possédez. Par exemple, si vous possédez 100 actions de la société X et que son dividende par action est de 0,02 euro, vous gagnerez 2 euros en dividendes. Ce revenu est un moyen secondaire pour les actions de se constituer un patrimoine.

    3. Que signifie les obligations ?

    Les obligations, quant à elles, sont des titres émis par le gouvernement fédéral, le gouvernement local, une banque ou une autre entité. Essentiellement, lorsque vous achetez une obligation, vous prêtez de l'argent à l'émetteur de l'obligation. En échange, l'entité promet de vous rembourser le montant total du prêt, ainsi que les intérêts pendant que vous le détenez, en échange du prêt d'argent.

    Les obligations rapportent de l'argent selon deux modes : les intérêts et l'appréciation du capital.

    Comme l'objectif d'une obligation est de fournir un revenu régulier avec moins de volatilité, les intérêts sont payés plus fréquemment, généralement deux fois par an, mais selon l'obligation et le type, ils peuvent même être émis mensuellement. Ces taux d'intérêt peuvent varier considérablement selon le type d'obligation et le moment où elle est émise.

    Par rapport aux actions, l'appréciation du capital d'une obligation est beaucoup plus faible. Alors que les actions gagnent en moyenne 6,8 % d'appréciation par an, une obligation peut ne s'apprécier que de 2,4 % par an.

    4. En quoi les actions et les obligations sont-elles différentes ?

    Bien que les actions et les obligations soient similaires à bien des égards, il existe un certain nombre de différences entre ces deux classes d'actifs. Les principales différences entre elles sont leur objectif dans votre portefeuille, le risque associé à chacune, leur performance, leur volatilité et leur liquidité.

    Les actions sont censées fournir le meilleur rendement à votre portefeuille. Comme elles présentent un potentiel de perte plus élevé, les actions sont considérées comme plus risquées. Ce risque plus élevé correspond à des fluctuations de prix plus importantes sur le marché, ce qui signifie qu'elles sont beaucoup plus volatiles que les obligations.

    À l'inverse, l'objectif d'une obligation est de fournir une stabilité et un revenu à votre portefeuille. Parce que leur potentiel de perte est plus faible que celui des actions, les obligations sont considérées comme relativement peu risquées. Ce risque moindre se traduit par une plus grande stabilité, ce qui signifie qu'elles sont moins volatiles que les obligations.

    Les performances des actions et des obligations varient également beaucoup. Alors que le marché boursier affiche un rendement moyen d'environ 6,8 % par an, corrigé de l'inflation, le marché obligataire n'affiche qu'un rendement moyen de 2,4 % par an. Le fait d'avoir les deux dans votre portefeuille vous permet de bénéficier de l'exposition accrue au potentiel de rendement des actions tout en atténuant leur risque grâce aux obligations.

    Les actions et les obligations diffèrent également par leur degré de liquidité. Une action peut être vendue relativement rapidement, à tout moment lorsque le marché est ouvert. Une obligation peut être vendue de différentes manières, mais si l'obligation n'est pas encore arrivée à échéance, vous risquez de ne pas récupérer la valeur nominale de votre obligation.

    5. Les avantages des actions et des obligations dans un portefeuille

    En fonction de vos objectifs financiers, vous pouvez investir davantage dans les actions ou les obligations. La plupart des portefeuilles utilisent une combinaison des deux. En effet, les performances des actions et des obligations sur le marché se complètent.

    Par exemple, lorsque le marché boursier se porte bien, les obligations ont tendance à rester stables ou à perdre de la valeur. Lorsque le marché boursier se porte mal, les investisseurs se tournent généralement vers les obligations, dont la valeur augmente.

    La combinaison d'actions et d'obligations dans votre portefeuille permet de diversifier votre portefeuille et de minimiser les risques.

    Allocation d'actifs

    La répartition des actifs est la manière dont votre portefeuille est structuré. Elle est généralement décrite en termes de proportion d'actions par rapport aux obligations dans votre portefeuille. Par exemple, si votre portefeuille est de 80/20, cela signifie que votre portefeuille est composé de quatre-vingts pour cent d'actions et de vingt pour cent d'obligations.

    Votre répartition d'actifs dépendra de nombreux facteurs, dont votre âge, vos revenus, votre tolérance au risque, la distance qui vous sépare de la retraite, etc. Si vous commencez tout juste à investir, vous pouvez opter pour une répartition 60/40. Cette répartition est considérée comme assez prudente. C'est un point de départ sûr.

    Une autre règle empirique que vous pouvez utiliser pour obtenir votre répartition d'actifs est de soustraire votre âge de 100. Le résultat est le pourcentage de votre portefeuille que vous devriez avoir en actions. Par exemple, si vous avez 30 ans, vous devriez garder 70 % de votre portefeuille en actions. Si vous avez 70 ans, vous ne devriez conserver que 30 % de votre portefeuille en actions. Bien que ces règles empiriques soient des points de départ utiles, il est préférable d'avoir un plan pour la répartition de vos actifs et de s'y tenir.

    6. Où acheter des actions et des obligations ?

    Bien que les actions et les obligations soient des types d'actifs différents, elles peuvent généralement être achetées au même endroit.

    Vous pouvez acheter des actions et des obligations en utilisant un certain nombre de services différents, notamment des sociétés de courtage, des conseillers financiers et des applications mobiles.

    Société de courtage

    Une société de courtage - également appelée courtier - est une institution financière qui vous permet d'acheter et de vendre des titres. Qu'il s'agisse d'actions, d'obligations, de fonds communs de placement, de FNB ou de FPI, la plupart des gens ont recours aux sociétés de courtage pour investir.

    Une société de courtage propose généralement des fonctionnalités supplémentaires pour aider les investisseurs, telles que des outils de négociation avancés, du matériel éducatif, des vidéos, des webinaires, etc.

    Voici quelques-unes des sociétés de courtage les plus connues :

    • Libertex
    • eToro
    • Vanguard
    • Fidelity

    Une société de courtage fonctionne très bien si vous savez dans quoi vous voulez investir et si vous êtes à l'aise pour gérer vous-même votre portefeuille.

    Conseiller financier

    Un conseiller financier est un terme générique qui désigne toute personne qui vous aide à gérer vos actifs, mais tous les conseillers financiers ne sont pas identiques.

    Certains conseillers financiers peuvent élaborer un plan pour vous aider à constituer un patrimoine, à minimiser vos dettes, à épargner en vue d'un objectif particulier et à vous conseiller sur le long terme. D'autres peuvent simplement exécuter des transactions en votre nom.

    Le type de conseiller financier dont vous aurez besoin dépendra largement de vos objectifs financiers. Un autre élément important à garder à l'esprit est que les conseillers financiers facturent des honoraires. Ces frais peuvent varier entre 0,25 % et 1 % de la valeur de votre portefeuille, selon le type de conseiller.

    Lorsque vous investissez, il est important de minimiser les frais, car ils peuvent absorber une grande partie de vos gains. Pourtant, certaines personnes choisissent de faire appel à un conseiller financier parce qu'elles pensent que cela leur permet d'obtenir de meilleurs rendements, même après les frais. Dans de nombreux cas, cependant, ce n'est pas le cas.

    Applications mobiles

    Grâce à l'omniprésence du téléphone portable, vous pouvez désormais acheter des actions et des obligations en déplacement en utilisant des applications sur votre smartphone. Certaines de ces applications, comme Robinhood, vous permettent d'acheter des actions individuelles. D'autres, comme Stash et Acorns, permettent d'investir en achetant des fonds communs de placement et des FNB.

    Les applications mobiles sont généralement parmi les plateformes les plus faciles à utiliser pour investir, car elles ne facturent pas de frais élevés et le coût du solde minimum est faible.

    Voici quelques-unes des applications mobiles les plus populaires à l'heure actuelle :

    • Robinhood
    • Acorns
    • Stash

    Conclusion

    Investir dans un portefeuille d'actions et d'obligations (réparti en fonction de votre tolérance au risque) est l'un des meilleurs moyens de se constituer un patrimoine à long terme. C'est aussi l'un des principaux outils que j'utilise (comme beaucoup d'autres personnes) pour devenir financièrement indépendant. 

    Quels que soient vos objectifs financiers, investir dans des actions et des obligations est l'un des moyens les plus intelligents, les plus rapides et les plus faciles d'y parvenir.

    Peut-être pourrez-vous même prendre une retraite anticipée !

    De plus, avec la technologie d'aujourd'hui, la barrière à l'entrée de l'investissement est si faible qu'elle est accessible à pratiquement toute personne possédant un téléphone portable. Si vous êtes prêt à prendre le contrôle de votre vie financière pour vous construire la vie de vos rêves, investissez dans des actions et des obligations. Vous pouvez le faire pour aussi peu que 5 euros pour commencer.
    Partagez-le :

    Investir

    0 commentaires: